Pour les fans de cinéma coréen, l’année 2013 est celle de la transition du marché national vers un marché mondial pour trois des plus grands réalisateurs du pays du matin calme. En effet, à quelques mois d’intervalle, Jee-woon Kim, Chan-wook Park et Joon Ho Bong ont terminé et sortent en salles leurs premiers films produits avec Hollywood. Si dans le principe, les trois réalisateurs visent une audience plus occidentale, dans le détail on peut s’attendre à des résultats plus contrastés pour chacun.

Le premier à sortir cette année est « The Last Stand » de Jee-woon Kim – le 18 janvier 2013 aux Etats-Unis (après une première à Hong-Kong et Dallas le 12), le 24 janvier en France et au Royaume-Uni. Ce film aurait en principe tout pour réussir : Arnold Schwarzenegger comme acteur principal, Fox Searchlight comme co-producteur (avec CJ E&M), un genre plutôt séduisant (action thriller) et des critiques favorables de la presse. Cependant, les premiers chiffres semblent plutôt mitigés (environ 11 millions de dollars en une semaine, sachant que le budget de production était de 30 millions). Une explication selon Tony Rayns (critique de cinéma et conseiller auprès du festival du film coréen de Londres) qui avait annoncé cette légère déception : « le contrôle créatif des producteurs de Fox qui ont probablement bridé le réalisateur dans l’expression de son talent ».

le-dernier-rempart Trois réalisateurs coréens débarquent à Hollywood en 2013le dernier rempart Trois réalisateurs coréens débarquent à Hollywood en 2013

Ensuite, après une première au festival Sundance, c’est Chan-wook Park qui verra son film « Stoker », avec Nicole Kidman, débarquer dans les salles américaines le 1er mars (comme en Angleterre), après Hong-Kong et Singapour (le 28 février) – le 1er mai en France. Il est actuellement projeté au festival de Rotterdam (le 2 février). Les critiques sont excellentes et le lancement à Sundance, le top du top pour un film indépendant, est d’un très grand support. Le genre horreur/mystère très proche du style de Park a probablement facilité sa tâche face à l’équipe de producteurs de Fox Searchlight. Sa reconnaissance au sein de l’industrie lui a aussi peut-être donné plus de lest que pour Kim.

Stoker Trois réalisateurs coréens débarquent à Hollywood en 2013Stoker Trois réalisateurs coréens débarquent à Hollywood en 2013

Enfin, c’est Joon-ho Bong sur qui beaucoup d’espoirs reposent déjà avec son adaptation de la bande dessinée de science fiction apocalyptique française de Jacques Lob et Jean March Rochette, le « Transperceneige » (titre anglais, « Snowpiercer »). Sans avoir encore de date fixé, le film a déjà la garantie d’être distribué aux Etats-Unis, notamment en salles par The Weinstein Company, presque une garantie assurée de succès au box office ! Le film n’est par contre pas vraiment « hollywoodien » puisque les sociétés de production sont toutes coréennes (CJ Entertainment, Moho Films, Opus Pictures, Stillking Films), et le film a été étourné essentiellement dans les studios Barrandov en République Tchèque.

Snowpiercer Trois réalisateurs coréens débarquent à Hollywood en 2013Snowpiercer1 Trois réalisateurs coréens débarquent à Hollywood en 2013

En bref, un début d’année tout à fait excitant, d’autant plus que PSY et son « Gangnam Style » a plus ou moins indirectement préparé le terrain pour une meilleure réception de créateurs de contenus coréens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X