On savait que la Chine avait un énorme potentiel, les studios US incluant de plus en plus d’éléments locaux dans leurs productions pour séduire ce public et surtout passer la barrière des autorités de régulation, mais on sait maintenant pourquoi.

Avec 17.07 milliards de Yuan au box-office (2,5 milliards de €), la Chine devient donc le deuxième marché du film au monde et surtout le troisième producteur de film avec 893 films en 2012 selon les chiffres publiés le 9 janvier 2013 par les autorités.

Il faut aussi voir dans cette année record une domination des productions étrangères avec 51.54% de ticket vendu pour des productions non chinoises, ce qui met fin à neuf ans de domination…

Il faut donc y voir un tournant, les autorités se montrant de plus en plus ouverte aux quotas de films étranger à pouvoir être projetés dans les cinémas locaux, ainsi Hollywood a vu son nombre passé de 24 à 34 films, même si il y’a parfois quelques manipulations.

Ainsi alors que Skyfall explosait partout dans le monde (à juste titre), la Chine doit attendre fin janvier pour voir le dernier opus en date. Selon The Hollywood Reporter c’est en raison de son trop grand succès que celui-ci s’est vu décalé de trois mois. On peut en effet souscrire à la thèse protectionnisme culturel, voulant faire place libre à deux productions locales : Back to 1942 de Feng Xiaogang et The Last Supper de Lu Chuan. Au final si ils ont bien marchés ils ne sont pas arrivés à battre une toute petite production : Lost in Thailand qui devient le plus gros succès de tous les temps en Chine.

Selon Zhang Huijun, président de l’Académie du Film de Pékin cette ouverture est bonne pour tous. Si pour le moment les films chinois ont du mal à rivalisé avec les derniers blockbuster US et leurs technologie 3D de haute qualité, cette concurrence va forcement amener l’industrie chinoise à produire des films de plus grande qualité.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X