Critique : L'Odyssée de Pi de Ang Lee
5.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Je pourrais vous dire que « L’Odysée de Pi » d’Ang lee est l’adaptation du roman de Yann Martel, je pourrais vous parler des 5 ans de préparation et de tournage qu’ont réclamé ce film. Je pourrais vous dire que plusieurs réalisateurs avant Ang Lee ont voulu l’adapter puis y ont renoncés. Je pourrais vous dire toute la technique qu’a demandé ce film, mais « L’Odysée de Pi » est un film qui mérite de ne pas trop en savoir à l’avance. C’est définitivement une expérience à lui tout seul. Un film à la saveur unique et généreuse d’un film qui marque votre cinéma…. Un film que vous avez à la fois envie de partager mais aussi de garder un peu jalousement rien que pour vous.

J’ai pu voir ce film grâce à Allociné et son Club300 il y a quelques semaines. Suivi d’une master Class avec Monsieur Ang Lee. Oui le Monsieur n’est pas de trop, sa simplitude et sa générosité sont extrêmement touchantes et force le respect. Mais OMG comme c’était dur de sortir de ce film, cette expérience, pour aussitôt écouter son réalisateur. A peine le temps d’essuyer mes larmes qu’il était déjà sur scène…J’avoue l’avoir écouté au départ d’une oreille un peu distraite, le cœur encore plongé dans l’aventure de Pi et de Richard Parker. Mais revenons au film. Un peu…

Oui, un peu, car pour une fois je n’en dirais pas trop, même si j’ai très envie d’en dire beaucoup… Mais encore une fois c’est un film qui mérite tellement d’en savoir le mimimum pour l’apprécier complètement et pleinement que je saurais (presque) me taire. Me taire pour que la magie de l’histoire opère. Pour que le visuel vous embarque dans l’aventure. Pour que la 3D (MAGNIFIQUE) vous fasse partager à petite touche l’aventure de Pi par une immersion délicate et équilibrée des événements. En dire le moins possible pour que Pi vous touche et vous bouleverse dans son combat pour la survie. Pour que Pi adulte vous touche profondément par son histoire et ses larmes. Pour que ce charment journaliste (Rafe Spall) vous face prendre ou reprendre réalité avec la réalité. Pour que Richard Parker vous donne une envie furieuse de faire un calin à votre animal de compagnie en rentrant du cinéma. Mais aussi pour que Pi vous accompagne encore quelques jours ou quelques semaines après avoir quitté la salle de cinéma…
Un visuel, une image, une musique qui ne font qu’un. Des acteurs incroyables… Suraj Sharma (Pi) en tête bien sûr. Quelle performance..MaisIrrfan Khan (Pi adulte), m’a tout autant bouleversé…  On ne peut parler de ce film sans penser à « Seul au monde » ou « En pleine tempête », voir même à « MacGyver » dans les plans ingénieux déployé par Pi. Car « L’odysée de Pi » est un combat pour la survie, pour la vie. Un cri de frustration, un cri d’amour, un apprivoisement de la peur, de demain…Le poids de la solitude et de l’espoir que l’on se créé à partir de rien ou presque rien. La survie qui prend le pas sur tout… L’alliance impossible, les solitudes qui unissent, les frustrations qui déchirent et l’espoir fou…
Une histoire très simple et très belle, on sait dès le début que Pi survit à son naufrage, mais le tout est de savoir comment… Et franchement ce « comment » est bouleversant. « L’odysée de Pi » d’Ang Lee est un film qui remue.. Qui m’a fait perdre le souffle… J’aurais tellement de chose à dire, mais tellement l’envie de vous laisser comme moi vous faire porter par ce qui se passe tout simplement…

Et puis, vous dire que pour moi, l’Odysée de Pi est un film qui évolue avec le temps. Bouleversée le soir de la séance, j’ai eu ensuite une forme de rejet quand j’ai pleinement réalisé avec le recul cette incroyable aventure. Presque un choc quand un autre choix s’est imposé… Et puis j’ai fais mon choix. Le mien, de croire en l’incroyable. Pourquoi pas?

Ce film est un petit miracle.

2h05 que l’on ne voit absolument pas passer (en tout cas moi). C’est une histoire, un conte, une expérience, qui laisse le choix sans jamais provoquer de frustration. Quel talent de la part d’Ang Lee, poser les bases, poser l’histoire de façon global et puissante. Ang Lee et Yann Martel qui nous pose une question, nous laisse devant un choix. J’ai fait le mien… Définitivement… Quel sera le vôtre?…

Je suis en pleine lecture du livre et je peux déjà dire que c’est une adaptation magnifique et très complète, même si quelques petits (tout petit) changements sont là. je reviens vite vous en parler après Noël…

En bref : Un film bouleversant qui vous laisse les yeux pleins de larmes, le cœur débordant et des questions pleins la tête. Une aventure incroyable et magique qui bouscule nos croyances illustrée par une poésie visuelle rare, une bande son idéale et un casting épatant. Un film qui laisse une envie énorme de faire un énorme câlin à Richard Parker, Pi, Ang Lee et Yann Martel pour cette histoire que l’on souhaite finalement revoir et revivre au plus vite. Je suis plutôt anti 3D mais là, je vous interdis de le découvrir autrement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Critique : L'Odyssée de Pi de Ang Lee