Critique : Shokuzai
5.0Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)

Le drama commence lorsqu’un homme aborde cinq petites filles qui jouent tranquillement dans la cour de leur école. L’homme prétend ne pas pouvoir accéder à un endroit et qu’il aurait besoin de l’aide d’une d’entre elles. C’est la petite « Emiri » qui se dévoue, mais une heure plus tard elle n’est toujours pas revenue.
Ces amis partent donc à sa recherche, et elles découvrent le corps de la petite « Emiri » allongé dans le gymnase.

Voilà donc le résumé de ce début de drama, mais ce drama prend tout son sens lorsqu’on découvre que « Asako », la mére d’Emiri, ne peut pas pardonner, à ces fillettes, de ne pas se souvenir du visage de l’homme, et d’empecher l’enquete de police d’avancer. Elle ne leur pardonnera jamais!

C’est ainsi que l’on se retrouve 15ans plus tard, et qu’on découvre ce que sont devenus ces jeunes filles. Ont-elles résussis à expier comme leur à demander « Asako »?!

Voilà un drama qui m’a totalement conquise! J’ai adoré l’atmosphére trés sombre, et presque dénué de couleurs! La réalisation est vraiment trés bien travaillé, et d’un esthétisme rare dans un drama! Je me suis plongée totalement dans ce drama qui sort vraiment du lot!

De plus j’ai adoré le découpage des épisodes! En effet, dans chaque épisode, nous découvrons la vie d’une jeune fille, et on suit son évolution. Chaque épisode est vraiment complets, et c’est un plaisir!

Si vous aimez les dramas trés sombres, mais que vous ne savez pas lequel choisir, « Shokuzai » est fait pour vous!!!

Un énorme coup de coeur pour moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Critique : Shokuzai