Sans doute la plus grosse sortie DVD/Blu-Ray de l’été : Far away (my way) débarque enfin en France le 1er aout.

Far away débarque en DVD et Blu-Ray le 1er aout 2012far awayFar away débarque en DVD et Blu-Ray le 1er aout 2012

De la préparation à la production, la plus grosse superproduction dans l’histoire du cinéma coréen, avec 25 millions d’€ de budget :

  • 3 ans d’écriture du scénario et de vérification historique
  • 300 Go données collectées pour les recherches historiques
  • 14 mois de pré-production
  • 2 ans de préparation et de repérages pour les tournages
  • 1 mois de tournage en extérieurs en Lettonie
  • 170 personnes dans l’équipe de production
  • près de 16 700 figurants au total
  • 5 caméras utilisées simultanément pour les scènes de bataille : 2 RED MX, 1 ARRIFLEX 435 et 2 CANON 5D Mark II
  • 263 armes à feu utilisées, de 18 types différents
  •  57 500 balles utilisées
  • Plus de 1100 uniformes utilisés, dont plus de la moitié fabriqués spécialement pour le film
  • un espace de 400 km2 pour les décors (Nomonhan, le camp de prisonniers, la grande bataille de la guerre Russo-allemande).
  • 8 mois de production dont 156 jours de tournage
  • 5 441 plans, dont plus de 1 500 d‘effets spéciaux numériques

Le casting est aussi à la hauteur du budget :

JANG Dong-gun (Jun-shik Kim)

Star des plus grands succès coréens (Frères de sang, Friend), sa carrière compte également son lot de films d’auteur (The Coast Guard) et de films d’action (2009 Lost Memories). Avec FAR AWAY, il refait équipe avec le réalisateur de Frères de sang, le film qui l’a propulsé comme acteur incontournable.

Jo ODAGIRI (Tatsuo Hasegawa)

Acteur japonais reconnu, il multiplie les films, passant régulièrement de productions populaires (Blood and Bones) à des projets plus pointus. On l’a vu notamment chez Kyoshi Kurosawa (Jellyfish, Retribution), Kore-eda (Air Doll, I Wish nos vœux secrets) ou Kim Ki-duk (Dream). Sa personnalité singulière et son interprétation dans FAR AWAY en font le parfait partenaire de JANG Dong- gun.

FAN Bingbing (Shirai)

Actrice chinoise certainement parmi les plus en vue actuellement, FAN Bingbing a récemment démontré toute sa maturité dans Bodyguards & Assassins, témoignant à la fois de ses qualités d’actrice d’action, comme en témoigne sa carrière (Flashpoint, The Shinjuku Incident), et de comédienne. Une qualité qu’elle prouve une fois de plus avec sa performance en sniper déterminée dans FAR AWAY.

Tiré d’une histoire vraie !

Tout part d’une simple photographie, source d’inspiration directe d’une histoire tragique et pourtant miraculeuse : celle d’un homme qui fut à la fois à la fois soldat japonais, soviétique et allemand. Une photographie oubliée, conservée aux Archives Nationales des États-  Unis,  refait  un  jour  surface  sur  un  site  Internet  spécialisé  dans  l’histoire  de  la  2de  Guerre  Mondiale  et  attire  soudain beaucoup d’intérêt. C’est l’image d’un petit homme d’origine asiatique, découvert parmi les soldats de l’armée allemande faits prisonniers après la victoire des Alliés en Normandie. Personne ne comprenant un mot de ce qu’il dit, il est confié aux services de renseignements US, qui découvrent une histoire presque impossible à croire : l’homme, qui a survécu à un périple de plus de 12 000 km à travers les champs de bataille de Corée, de Mongolie, d’Union Soviétique, d’Allemagne et enfin de France, est en fait coréen. L’histoire derrière cette mystérieuse photographie fit l’objet d’un documentaire à la TV coréenne en 2008. Et c’est là que le réalisateur KANG Je-kyu la découvrit : ému et soufflé par ce qu’il venait de voir, il s’attela alors aussitôt à tirer un scénario de cette histoire vraie, si intensément cinématographique. Ce fut le point de départ de FAR AWAY. Le soldat sur cette photo s’appelle YANG Kyoung-jong, né à Shin Euijoo en Corée le 3 mars 1920. Enrôlé dans l’armée japonaise du Kwantung en 1938, il est capturé par l’armée soviétique à Nomohan, puis capturé de nouveau par les Allemands en Ukraine à l’été 1943 (peut-être à la bataille de Kharkov), et enfin finalement capturé par les Américains à Utah Beach en Normandie le 6 juin 1944. Libéré d’un camp de prisonniers de guerre en Angleterre en mai 1945, il part en 1947 s’établir en Amérique. Jusqu’à sa mort le 7 avril 1992, ce citoyen américain ordinaire vivra paisiblement sans jamais raconter son extraordinaire histoire, pas même à ses enfants. Son histoire fut finalement révélée par un article dans le journal Weekly Korean le 6 décembre 2002 et devint un véritable phénomène.

Source : CP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X