Disponible à partir du 20 juin 2012 dans toutes les bonnes salles, une petite critique de Raid s’impose pour savoir si le film répond à toutes les attentes des internautes suscités par la diffusion massives d’images chocs.

Synopsis : Au cœur des quartiers pauvres de Jakarta, se trouve une citadelle imprenable dans laquelle se cache le plus dangereux trafiquant du pays. Une équipe de policiers d’élite est envoyée donner l’assaut lors d’un raid secret mené aux premières lueurs du jour. Mais grâce à ses indics, le baron de la drogue est déjà au courant et a eu amplement le temps de se préparer. A l’instant où le groupe d’intervention pénètre dans l’immeuble, le piège se referme : les portes sont condamnées, l’électricité est coupée et une armée d’hommes surentraînés débarque. Piégés dans cet immeuble étouffant, les policiers vont devoir se battre étage après étage pour avoir une chance de survivre.

Réalisateur de Merantau (dispo en DVD), Gareth Evans ne s’attendait certainement pas à la déferlante qu’allait provoquer son film. De mémoire cela faisait longtemps que ne n’avais pas autant lu de critique positive pour un film d’action : « 90 minutes de pure action déjà culte » pour Variety ou encore « The Raid [..] ne trouvera pas d’équivalent de sitôt » pour Filmosphére

the-raid-still05 Critique : The Raid de Gareth Evansthe raid still05the raid

Il est évident que « The Raid » est effectivement le film d’action de l’année comme on le supposait il y’a quelques mois, cela faisait très longtemps que je n’avais pas vu des combats aussi efficaces, signe qui ne trompe pas : on soufre littéralement pour ceux qui se prennent des coups de latte à l’écran et lors de la projection les « aiiiie » des spectateurs s’ajoutaient aux bruits des craquements d’os des acteurs.

signe qui ne trompe pas : on soufre littéralement pour ceux qui se prennent des coups de latte à l’écran

Malgré cette violence évidente le réalisateur n’est pourtant pas tombé dans le « gore », véritable choix pour lui (la question a été posée), on ne voit jamais de trucs trop dégueulasse (à part une micro scène vers la fin), du coup le film apporte du 100% action sans le coté interdit aux moins de 18ans qu’il pourrait avoir.

Les scènes d’action sont parfaitement chorégraphiés, l’acteur principal (Iko Uwais) est efficace sans être invisible et il n’est pas le seul, tout le casting est efficace, mention spéciale à Yayan Ruhian qui joue le rôle du méchant Mad Dog est qui est tout simplement phénoménal dans le film.

il y aura un avant et un après The Raid…pour tout ce qu’on attend d’ un film d’action.

the-raid_0 Critique : The Raid de Gareth Evansthe raid 0the raid

Un grand bravo au réalisateur qui a réussi avec un budget réduit à faire un film d’action presque parfait. Il manque cependant un peu de scénario à tout ceci pour rendre la copie parfaite mais il n’en reste pas moins qu’on passe un très bon moment d’action où l’on découvre une discipline : Le silat dont tout l’art passe parfaitement à l’écran. On apprécie aussi largement l’utilisation modéré des fils où les acteurs ne volent pas dans tous les sens et quand c’est le cas, tout ceci passe parfaitement.

Il y’a eu un avant et un après Matrix pour ses scènes de Bullet Time, il y aura un avant et un après The Raid…pour tout ce qu’on attend d’ un film d’action. Un remake est d’ailleurs déjà prévu aux US, on souhaite bon courage à la copie pour faire aussi bien.

4936216-3075110367-the-r Critique : The Raid de Gareth Evans4936216 3075110367 the r the raid
The Raid de Gareth Evans
Synopsis :
Au cœur des quartiers pauvres de Jakarta, se trouve une citadelle imprenable dans laquelle se cache le plus dangereux trafiquant du pays. Une équipe de policiers d’élite est envoyée donner l’assaut lors d’un raid secret mené aux premières lueurs du jour. Mais grâce à ses indics, le baron de la drogue est déjà au courant et a eu amplement le temps de se préparer. A l’instant où le groupe d’intervention pénètre dans l’immeuble, le piège se referme : les portes sont condamnées, l’électricité est coupée et une armée d’hommes surentrainés débarque. Piégés dans cet immeuble étouffant, les policiers vont devoir se battre étage après étage pour avoir une chance de survivre.
Note des lecteurs0 Note0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X