Critique : Wu xia de Peter Ho-Sun Chan
4.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Présenté à Cannes en mai 2011, « Wu xia » était aussi sélectionné à Deauville dans la catégorie Action Asia.

Un expert en arts martiaux, désireux de prendre sa retraite, se retrouve traqué par un détective et son ancien maître.

Avec un titre aussi court qu’efficace, Wu Xia avait tout de même une sacré pression sur les épaules, avant même d’avoir vu celui-ci on s’attend tout naturellement à de nombreux combats spectaculaires.

Avant de voir un film avec Donnie Yen, c’est toujours la surprise. Si celui-ci peut être très bon (SPL), il lui arrive aussi de passer complètement à côté de son sujet (Legend of the Fist : Return of Shen Zhen), du coup c’est à chaque fois la grande question : Le film va-t-il être à la hauteur de ce que l’on peut attendre de l’acteur.

Il faut dire en faisant parfois 4 films par an, on ne peut toujours être à son top…

Malgré cette grande question on plonge tranquillement dans le film, un village paisible, un Donnie Yen en père aimant et travaillant tout simplement…on se demande quand l’action du film va venir. Celle-ci ne tarde d’ailleurs pas trop puisque rapidement deux bandits font irruptions dans le village, menacent le gérant d’un magasin et voulant lui piquer tout son or. On découvre un Donnie Yen étant présent par hasard et n’intervenant dans la lutte que pour sauver le commerçant. S’en suit une bataille très brouillon, Donnie Yen ne savant pas trop comment taper pour se défendre et bénéficiant miraculeusement de la maladresse des bandits…

Du coup, le bon Donnie triomphe des méchants et alors qu’on pensait l’affaire classé, un homme enquête (Takeshi Kaneshiro) pour comprendre comment un homme aussi simple à pu venir à bout de deux dangereux bandit.

Alors que celui-ci enquête et demande à Liu Jinxi (Donniez Yen) de lui décrire précisément lors d’une reconstitution, ce qu’il s’est passé, on assiste à la première claque du film : la décomposition médicale du combat comme l’imagine Xu Baijiu (Takeshi Kaneshiro). Les effets sont absolument parfait, les ralentis bien utilisés et on comprend tout à fait où veut en venir l’enquêteur qui doute de plus en plus de la sincérité de Liu Jinxi. On critique souvent ce genre de mise en scène et d’effet spéciaux, ceux-là étant parfois beaucoup trop tchip, il n’en est rien ici et on revit le combat avec encore plus d’intérêt.

Critique : Wu xia de Peter Ho-Sun ChanWuXia TakeshiKaneshirowu xia

Il serait injuste de réduire le film aux scènes de combats, qui certes résument parfaitement tout le talent d’un Donnie Yen « action director », surtout que celle-ci ne sont pas nombreuses. C’est d’ailleurs un des regrets du film, car si les combats sont tous de qualités, on aurait aimé en avoir plus, tellement ils sont agréable à regarder où on n’a pas l’impression que les personnages flottent dans les airs comme dans Dragon Ball.

Le meilleur Film de Donnie Yen depuis SPL !

Du coup l’auteur, ajoute une bonne dose de Thriller et un mélange de mystère non seulement autour du passé de Donnie Yen mais aussi sur la possible repentance. C’est sans doute là le sujet principal du film : Un bandit, aussi terribles qu’ont été ses crimes peut-il vraiment changé. L’enquêteur Xu Baijiu a déjà eu à faire confiance à un criminel et cela s’est terminé dramatiquement par le meurtre de toute la famille de celui-ci…on comprend donc aisément qu’il ait du mal à croire Liu Jinxi qui semble plus être un monstre qu’elle paisible fermier.

Critique : Wu xia de Peter Ho-Sun ChanWuXia TangWeiwu xia

Du coup durant tout le film et l’enquête on suit ce désir de découvrir la vérité mais aussi le combat de Liu Jinxi afin de vivre tranquillement.

Ce mix action-réflexion marche parfaitement et on se demande parfois si l’ancien criminel s’est vraiment rangé définitivement ou s’il est prêt à tout pour protéger son secret.

Critique : Wu xia de Peter Ho-Sun ChanWuXia JimmyWangYu KaraWaiwu xia

Sans vouloir trop en dire sur la suite de l’histoire, Wu Xi est sans aucun doute le meilleur film de Donnie Yen depuis très très longtemps, sans doute depuis SPL. Une très bonne surprise, avec une fin digne d’un gagnant au Loto…et c’est ce qui coute au film sa dernière étoile pour être parfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X