Critique : Chonmage Purin de Yoshihiro Nakamura
3.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Quoi de mieux pour réchauffer un peu votre esprit qu’une petite comédie sympathique. Du coup on se tourne vers le Japon et le film « Chonmage Purin » qui mélange les samouraï, l’ère Edo et la cuisine…si c’est pas fantastique ça 🙂

Critique : Chonmage Purin de Yoshihiro Nakamurachonmage purinChonmage Purin

Kijima Yasube est un samourai de l’ère Edo qui se retrouve un jour projeté par magie, 180 ans plus tard, en 2009. Totalement désorienté dans un monde qui lui est inconnu, il finit cependant par être recueilli par Hiroko, une mère célibataire dont la vie est un rush quotidien, entre son fils de 6 ans et un travail oppressant…

Comédie romantique, chonmage Purin, apporte une petite nouveauté avec l’idée loufoque d’un samouraï débarquant à notre époque et découvrant que le monde à bien changé et que les femmes ne sont pas juste bonne à faire à manger.

Afin de payer sa dette et de ne pas être un fardeau pour Hiroko, notre brave samouraï s’abaisse à faire des taches ménagère et surtout culinaire. Il découvre ainsi qu’il a un don pour réalisé des desserts et surtout les pudding (même si je trouve ça dégueulasse).

Sans être inoubliable, le film reste une bonne petite comédie qui a le mérite d’apporter un peu d’originalité au genre. Le film donne même l’envie de faire des gâteaux 😉

Au niveau du jeu des acteurs ça n’est là aussi pas inoubliable, on ne sait pas trop si notre samouraï est coincé (d’un autre coté après un bon dans le temps de 180 ans) ou si il ne sait pas jouer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X