Prévu pour le mois prochain, « Fengming, Chronique d’une femme chinoise » est un documentaire de 3h réalisé par Wang Bing qui sort le 7 mars, juste avant le film du même réalisateur : « Le Fossé ».

C’est assez rare pour être souligné mais un documentaire…chinois va sortie en France (en fait c’est une co-pro…mais quand même). On commence donc par « Fengming, Chronique d’une femme chinoise », qui nous présente durant 3h la vie d’une femme qui nous raconte ses souvenirs :

Fengming, Chronique d'une femme chinoise et Le Fossé : 2 films de Wang Bing au cinémafengming chronique d une femme chinoise Fengming, Chronique d'une femme chinoise et Le Fossé : 2 films de Wang Bing au cinéma

L’hiver en Chine. Une ville enneigée. Le jour tombe. Enveloppée dans son manteau, une femme s’avance lentement. Elle traverse une cité puis rentre dans son modeste appartement. Fengming s’installe au creux du fauteuil de son salon. Elle se rappelle. Ses souvenirs nous ramènent aux débuts, en 1949. Commence alors la traversée de plus de 30 ans de sa vie et de cette nouvelle Chine…

Je n’ai pas vu le documentaire, mais c’est toujours intéressant de découvrir à travers ceux qui l’on vécu la transformation d’un pays…Évidemment il risque pas de passer dans toutes les salles du monde.

Le film de Wang Bing se penche sur une page sombre de l’histoire de la Chine, en abordant les dérives de la dictature maoïste. Alors que Mao, en 1957, décide de lancer une politique de liberté d’expression, « La politique des Cent Fleurs », la rébellion à l’égard du régime se met alors à gronder dans le pays : les intellectuels dénoncent la dictature instaurée par le chef de l’Etat. Mao, dépassé par cette vague de révolte, entame alors des mesures de répression afin d’écraser la contestation. Cet épisode, communément appelé « La Purge », se soldera par des milliers d’arrestations et de morts.

 

Et donc le 14 mars, une autre réalisation : Le Fossé :

A la fin des années 1950, le gouvernement chinois expédie aux travaux forcés des milliers d’hommes, considérés comme droitiers au regard de leur passé ou de leurs critiques envers le Parti communiste. Déportés au nord-ouest du pays, en plein désert de Gobi et à des milliers de kilomètres de leurs familles pour être rééduqués, ils sont confrontés au dénuement le plus total. Un grand nombre d’entre eux succombent, face à la dureté du travail physique puis à la pénurie de nourriture et aux rigueurs climatiques. Le Fossé raconte leur destin – l’extrême de la condition humaine.

Il faut savoir que tout ce qui est dans le film est basé sur des faits ayant vraiment existé. C’était une volonté du réalisateur, il a donc fait de nombreuses recherches. Le film a déjà été diffusé sur ARTE en avril 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X