Tout juste un an après le premier opus, voici la suite d’Ip man qui débarque en DVD et Blu-Ray à partir du 09 aout chez HK vidéo. Si tout le monde connait Bruce Lee, peu de monde connaisse un ses maitres : Ip Man, il est pourtant compliqué d’échapper au phénomène cinématographique puisqu’en l’espace de 3 ans pas moins de 4 films ont vu le jour : Ip Man, Ip Man 2, The legend is Born (ou la jeunesse du maitre) et The Great Master de Wong Kar-Wai prévu pour cette fin d’année et qui sera sans doute au cinéma chez nous très peu de temps après.

Critique : Ip Man 2 de Wilson Yip71pBHbZwWLLCritique : Ip Man 2 de Wilson Yip

Mais revenons à la version de Wilson Yip. Après un premier épisode réussi (voir notre critique ici), Donnie Yen reprend donc du service devant la caméra dans la peau du célèbre maître. Si celui ci s’est fixé comme défit de jouer dans le plus de film possible avant une éventuelle baisse de sa côte de popularité, sa présence n’est pas forcement signe de qualité (voir notre critique de Legend of  The Fist), mais au moins de mouvement de combat appréciable.

Critique : Ip Man 2 de Wilson Yipcine ip man 2 2 300x200Critique : Ip Man 2 de Wilson Yip

Autre point important pour cette suite la présence d’un des plus grand acteur de Hong-Kong (ou du monde) : Sammo Hung, qui justifie sa présence au générique rien que pour le plaisir de le voir se battre à Donnie Yen dans ce qui reste la partie la plus appréciable du film, même si l’usage de câble est ici bien trop visible.

Critique : Ip Man 2 de Wilson Yipip man 2 wallpaper 01 300x225Critique : Ip Man 2 de Wilson Yip

Suite direct du premier on est cette fois plus avancé dans le temps : Après la guerre sino-japonaise, Ip Man s’installe à Hong Kong avec sa famille afin d’y enseigner l’art du Wing Chun. Mais il se heurte à l’hostilité de la guilde des maîtres d’arts martiaux dirigée par le puissant Hung. Pour obtenir l’autorisation de former ses élèves, Ip Man doit affronter chacun des maîtres et prouver sa supériorité. Mais malgré sa victoire, ce dernier n’échappe pas aux provocations des écoles adverses. La situation va prendre une tournure inattendue lors d’un tournoi organisé par le gouvernement britannique qui met au défi les combattants chinois de battre Twister, un redoutable champion de boxe…

Premier point négatif, l’avis complètement orienté que jette le réalisateur sur la présence anglaise à Hong-Kong, où comme dans le premier, ceux ci sont aussi sympa que les japonais (faut dire ils ont quand même fait des trucs vraiment affreux mais ce n’est pas le sujet), du coup cette partie de ce qui veut être un biopic est à prendre avec beaucoup de prudence, il faut dire que depuis Bodyguards & Assassins, il est toujours sympa d’inclure des petites modification historique, ca passe encore mieux auprès des autorités.

Critique : Ip Man 2 de Wilson Yipip man 2 wallpaper 01 300x225Critique : Ip Man 2 de Wilson Yip

Ca n’a pas l’air comme ca mais ces petites modifications historique plombe complètement le film, on se retrouve devant un film de propagande où l’unité chinoise est plus importante que jamais face aux méchants occidentaux incarné par ce boxeur raciste et du coup tous les occidentaux sont mis dans le même sac.

Si dans le premier ces hélant patriotique étaient éventuellement compréhensible vu la situation réel de l’époque, là on est complètement hors sujet, le film est vraiment trop orienté pour être appréciable et de biopic on passe juste à un film d’action où Ip Man n’est plus le sujet mais le support, bien dommage après un premier film réussi.

Pour le reste les combats sont réussis mais sans plus et l’affrontement final entre Ip Man et le boxeur tourne à la blague où les seuls mots qu’il est capable de sortir sont des insultes envers les chinois…

Je ne sais pas comment est fait le casting pour les occidentaux mais c’est une vraie catastrophe…on doit faire ca entre 2 stations de métro car ils sont tous aussi peu crédible les uns que les autres.

La note : 4/10

2 Réponses

  1. Chowlyuken

    C’est quoi encore ce torchon ?! Encore un article qui se veut critique envers ce qui n’est pas occidental et se la joue outré et choqué quand des non-occidentaux critiquent les méchants occidentaux. Ben oui assumez vous autres les occidentaux, vous êtes les premiers à faire de la propagande pro-occidental et quasi systématiquement à salir et dénigré les non-occidentaux dans vos films, vos médias et radios, à commençer les premiers par les Américains qui sont passés champion en la matière. Mais rassurez-vous, les français aussi ne sont pas en reste, question propagande vous savez bien y faire. Ben oui c’est fini l’époque du colonialisme où les blancs avaient la main mise sur le monde et opprimaient les autres nations non blanches, non occidentale. J’en ai rien à cirer que les chinois fassent de la propagande car les films occidentaux c’est pire encore ! Et je dis bravo à mes compatriotes chinois de vous en mettre plein la tronche et vous rappelez aux bons souvenirs. La vérité fait mal hein ! Dégénérés d’occidentaux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Critique : Ip Man 2 de Wilson Yip