Réalisé par Derek Yee, Shooters (Triple Tap en VO), sort en DVD et BR le 30 mars 2011, l’occasion pour nous de faire une critique du film.

Critique : Shooters (Triple Tap) de Tung-Shing YeeshootersCritique : Shooters (Triple Tap) de Tung-Shing YeeLe dernier bon film de Derek Yee que j’ai vu remonte à 2005 avec One Nite in Mongkok, depuis et avant Triple Tap j’ai eu droit à Shinjuku Incident dont le seul intérêt était d’offrir à Jackie Chan un rôle plutôt sombre. Du coup et malgré un casting intéressant ( Daniel Wu, Charlene Choi,Louis Koo et Li Bingbing), on ne sait pas trop à quoi s’attendre pour cette nouvelle réalisation, et ce malgré un bon score au box office HK.

Critique : Shooters (Triple Tap) de Tung-Shing Yeetripletap Critique : Shooters (Triple Tap) de Tung-Shing Yee Critique : Shooters (Triple Tap) de Tung-Shing Yeetripletap2 Critique : Shooters (Triple Tap) de Tung-Shing Yee

Au niveau de l’histoire on peut s’attendre à un beau duel psychologique entre deux très bon acteurs : Daniel Wu et Louis Koo: Un champion de tir se retrouve au cœur d’un braquage et décide d’intervenir pour sauver un policier. Il tue 4 braqueurs, laissant le dernier s’échapper. Une enquête est ouverte, et confiée à un flic ayant côtoyé ce champion lors d’une compétition de tir. La rivalité entre les 2 tireurs va devenir explosive …

Critique : Shooters (Triple Tap) de Tung-Shing Yeetripletap3 Critique : Shooters (Triple Tap) de Tung-Shing Yee Critique : Shooters (Triple Tap) de Tung-Shing YeeTripleTap2 Critique : Shooters (Triple Tap) de Tung-Shing Yee

Le film commence d’ailleurs très bien, compétition de tir, le policier Chong Tze-wai (Daniel Wu) arrive premier avec un score de 100% mais est battu par un champion de tir Kwan Yau-bok (Louis Koo) qui a réussi un triple tap : Trois tires sur la même cible très rapprochés et presque tirés en même temps et oui c’est de là que vient le titre. Passé la compétition le champion de tir se retrouve au cœur d’un braquage de fourgon blindé et décide d’intervenir pour sauver un policier. Il tue 4 braqueurs, laissant le dernier s’échapper, du coup, comme il est interdit de tuer les gens (normal), le champion de tir (qui est aussi trader) se retrouve au coeur de l’enquête.

Et c’est là que le film tombe…on s’attend à un duel tendu entre les deux acteurs principaux et on se retrouve avec un mix entre cette confrontation plutôt mole et un triangle amoureux entre Louis Koo, Li BingBing dans le rôle de sa Boss et Charlene Choi dans le rôle d’une infirmière qui travaille justement dans l’hôpital où est soigné le policier blessé. Du coup on est très vite perdu, déjà car le film perd rapidement de son rythme et surtout car on ne comprends pas trop à quoi sert cette histoire d’amour entre les 3…Le rôle de Charlene Choi est sans doute le plus ingrat puisqu’elle apparait non seulement 10 minutes par ci par là dans le film mais surtout ne met absolument pas en valeur l’actrice, comme si ca présence était là uniquement pour ajouter un nom de plus au casting.

Le film aimerait se tourné vers un duel psychologique sans pitié mais Chong semble rapidement abandonné la partie et garde un doute ou pas…sur la culpabilité de Kwan.

C’est d’ailleurs bien là le problème puisque le film nous livre toute ses clefs aux 2/3 de sa durée…l’arrivé vers la scène finale étant bien longue.

Le film pourrait même se résumer au début et presque uniquement à la fin, on regrette grandement que l’affrontement entre Louis Koo et Daniel Wu (impécable dans leurs rôles) soit si peu mis en avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X