Il serait injuste de résumé Sion Sono à un de ses premiers film « Suicide Club », mais il faut dire que c’est le plus connu de sa filmographie.

Cette fois, le réalisateur japonais revient avec « Cold Fish ». Présenté en France dans le cadre de Deauville Asie, le film sortira aussi en France cet automne.

Cold Fish : le réalisateur de Suicide Club RevientCold Fish Cold Fish : le réalisateur de Suicide Club Revient

D’APRES UNE HISTOIRE VRAIE

Shamoto tient une petite boutique de poissons tropicaux. Il s’est remarié et sa deuxième femme ne s’entend guère avec sa fille, Mitsuko. Un jour, cette dernière va trouver en la personne de Mr.Murata, non seulement un sauveur, mais aussi un homme exerçant le même métier que son père,mais à grande échelle. Il poussera sa bonté jusqu’à lui offrir un travail dans son magasin. Mais Mr. Murata, sous ses manières attentionnées, cache de nombreux sombres secrets …

Le génial réalisateur de Love Exposure et Suicide Club porte à l’écran le crime le plus terrible et le plus sanglant de l’histoire criminelle du Japon. Racontant l’histoire vraie du plus grand serial-killer qu’ait connu le pays, COLD FISH nous plonge au cœur-même du Mal et dépeint comment un implacable et terrifiant tueur en série peut fasciner et manipuler…

En se penchant sur cette série de meurtres brutaux sans précédent (dont le nombre exact n’est même pas connu avec certitude – on parle de 50 à 100 victimes…), un sujet devenu instantanément tabou pour la société japonaise et dont tous les témoins et protagonistes sont restés jusqu’ici silencieux, SONO Sion confirme son statut de cinéaste rebelle et iconoclaste, à contre-courant de ses pairs.

D’après les premiers échos, le film est très efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X