Le FICA – Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul (Haute-Saône, Franche-Comté) avec 26 000 spectateurs l’an passé fait partie de la vingtaine de festivals de cinéma majeurs de France, ce qui lui vaut le soutien en national du Centre National de la Cinématographie et, au niveau international, d’être affilié au NETPAC (Network for the Promotion of Asian Cinema) ; il est, en outre, le plus ancien festival de cinéma asiatique d’Europe. Son originalité est de présenter des films de toute l’Asie géographique du Proche à l’Extrême-Orient.

Le Cambodge et la Corée à l'honneur du 17ème FICA (Festival International des Cinémas d’Asie) de Vesoulcarte 2011 vesoul Le Cambodge et la Corée à l'honneur du 17ème FICA (Festival International des Cinémas d’Asie) de Vesoul

Lors du 17ème FICA – Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul, qui se déroulera du 8 au 15 février 2011, 90 films seront présentés dont une vingtaine en compétition inédits en France jugés par 6 Jurys (jury International, jury NETPAC, jury Musée National des Arts Asiatiques Guimet de Paris, Jury Langues O’ (INALCO), Jury Lycéen et jury Jeunes).

Les autres sections non compétitives de cette 17ème édition seront les suivantes :

  • Thématique « Familles d’Asie » (brosser un tableau des familles d’hier et d’aujourd’hui vues par les cinéastes asiatiques),
  • Regard sur le cinéma coréen : 1945-2010 (65 ans de cinéma en 27 films clés en présence de Kim Dong-ho, directeur honoraire du Festival de Pusan), à qui il sera remis un cyclo d’or d’honneur et la médaille de la ville de Vesoul lors de la cérémonie d’ouverture du festival. Projection de 23 films (détail en bas de l’article)
  • Japanimation : hommage à Satoshi Kon, cinéaste d’animation de génie récemment disparu,
  • Jeune public.

Plus de détail sur le programme « Francophonie D’Asie » sur ce .pdf

Le président du Jury International est Lee Myung-se, réalisateur coréen, défini par la Critique comme « l’homme le plus créatif de Corée ». Chacun de ses films sont des détournements et des renouvellements de genre : la comédie, Mon épouse, mon amour ; le thriller, Sur la trace du serpent ; le film de sabre, Duelists, … Plusieurs de ses films ont été distribués en France.

Compétition longs métrages de fiction inédits en France :

Chine : Addicted to Love de Liu Hao – première française

Chine : Wang Liang’s Ideal de Gao Xiongjie – première européenne

Corée : Where are you Going ? de Park Chur-woong – première européenne

Géorgie : Susa de Rusudan Pirveli – inédit

Inde : Riding the Dreams de Girish Kasaravalli – première française

Iran : Running Among the Clouds d’Amin Farajpoor – première française

Japon : Haru’s Journey de Kobayashi Masahiro – première française

Ouzbékistan : P.S. de Elkin Tuychiev – première internationale

Philippines : Limbunan de Guttierrez II Mangansakan – première française

Documentaires – Compétition :

Cambodge-France : Les Egarés de Christine Bouteiller – inédit

Le Veilleur de Céline Dréan – inédit

Chine : Desire of Changhu de Huaqing Jin – première internationale

Iran : Lady of the roses de Mojtaba Mirtahmasb – première française

Japon-Singapour : Homeless in Japan de KM Lo – première européenne

Liban : Warsheh de Lucile Garcon – inédit

Pakistan-France : Le Chemin de Yasmine de Bruno Morandini – inédit

Thailande-France : Praï Chang de Marie Goumy et Michaël Lheureux – inédit

Regard sur le cinéma coréen : 1945 – 2010

Le Cambodge et la Corée à l'honneur du 17ème FICA (Festival International des Cinémas d’Asie) de Vesoullocataire Le Cambodge et la Corée à l'honneur du 17ème FICA (Festival International des Cinémas d’Asie) de VesoulIl y a longtemps que le FICA souhaitait mettre en place une rétrospective sur le cinéma coréen allant de l’indépendance coréenne retrouvée à aujourd’hui, soit 65 ans de cinéma (1945-2010).

1949 : Le Pays du cœur de Yun Yong-gyu – inédit

1955 : La Vallée de Pia de Lee Kang-chon – inédit

1961 : Prince Yeonsan de Shin Sang-ok – inédit

1967 : Le Brouillard de Kim Soo-yong – inédit

1968 : Les Pommes de terre de Kim Sung-ok – inédit

1979 : La Saison des pluies de Yu Hyun-mok – inédit

1982 : Les Corrompus d’Im Kwon-taek – inédit

1985 : Le Mûrier de Lee Doo-yong

1986 : La Mère porteuse d’Im Kwon-taek

1986 : Hwang Chini de Bae Chang-ho – inédit

1988 : Chilsu et Mansu de Park Kwang-su – inédit

1989 : L’Arirang de Kuro de Park Chong-won – inédit

1990 : Mon Amour, mon épouse de Lee Myung-se – inédit

1998 : Noël en août de Hur Jin-ho – inédit

1999 : Peppermint Candy de Lee Chang-dong

2000 : Joint Security Area de Park Chan-wook – inédit

2002 : Trop jeunes pour mourir de Park Jin-pyo

2003 : Mémories of murder de Bong Joon-ho

2004 ; Locataires de Kim Ki-duk

2006 : Le Vieux jardin d’Im Sang-soo

2007 : Woman on the beach de Hong Sang-soo

2008 : La Petite fille de la terre noire de Jeon Soo-il

2009 : La Rivière Tumen de Zhang Lu

Francophonie d’Asie : Cambodge : Rithy Panh, avant et après, la mémoire retrouvée

Le FICA est en contact avec le cinéaste cambodgien Rithy Panh depuis 1999, année où fut présenté à Vesoul le film Un soir après la guerre.

Le FICA a voulu rendre hommage à ce cinéaste courageux et talentueux, à la démarche originale.

Rithy Panh n’est pas seulement un cinéaste qui crée film après film son œuvre, il tente de réapproprier au Cambodge et au peuple cambodgien sa mémoire détruite par le traumatisme de la Guerre et par le génocide engendré par la dictature des Khmers rouges.

Cette rétrospective qui s’articule autour de films clés de Rithy Panh présentera des films du seul roi cinéaste au monde SAS Norodom Sihanouk et des jeunes talents d’aujourd’hui.

1966 : La Forêt enchantée de Norodom Sihanouk – inédit

1968 : La Joie de vivre de Norodom Sihanouk – inédit

1994 : Les Gens de la rizière de Rithy Panh

1996 : Bophana, une tragédie cambodgienne de Rithy Panh

1999 : La Terre des âmes errantes de Rithy Panh

2002 : S21, la machine de mort khmère rouge de Rithy Panh

2003 : Les Gens d’Ankor de Rithy Panh

2005 : Les Artistes du Théâtre brûlé de Rithy Panh

2007 : Le Papier ne peut pas envelopper la braise de Rithy Panh

2009 : L’Important c’est de rester vivant de Roshane Saidnattar

2009 : Programme Meta House de Nico Mesterham et Mark Hammond avec équipes cambodgiennes – première européenne

A day at the factory

A day around the factory

– A day off from the factory

A week with the manager

2009 – 2010 : Programme Neang Kavich – première internationale

Dancing in the Building

Smot

A Scale boy

2010 : Programme Bophana – première internationale

I can be who I am de Chhoun Sarin

My Yesterday Night de Lida Chan

A Pedal Man de Yos Katang

A Blurred Way of Life de Sao Sopheak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X