C’est une première, deux films, un sujet: Le chien le plus célèbre du Japon et tout cela en DVD en même temps, du coup nous avons regarder les deux films pour vous, histoire de savoir devant lequel vous allez pouvoir pleurer (mais si, mais si). Alors lequel est le meilleur?

Avant de présenter les deux films un peu d’Histoire: On est ici face à une histoire vraie d’un chien Akita qui a continué à attendre son maitre à la gare 10 ans après sa mort…surnommé Chūken (忠犬, litt. « chien fidèle »), une statue, aujourd’hui lieu très connu de rendez-vous à Tōkyō, fut érigée à la gare de Shibuya en son honneur. L’histoire de Hachikō est également à l’origine du regain d’intérêt pour la race de chiens Akita, alors presque éteint.

Au niveau des films deux versions différentes, la plus récente date de 2008, sortie en été 2009 au Japon et en juin 2010, le film débarque aujourd’hui en DVD et Blu-Ray. Au casting un chien Akita bien sur mais aussi Richard Gere dans le rôle du professeur:

Double critique: Hatchi et Hachiko monogatari débarquent en DVD et Blu-Ray3512391355333 Double critique: Hatchi et Hachiko monogatari débarquent en DVD et Blu-Ray Double critique: Hatchi et Hachiko monogatari débarquent en DVD et Blu-Ray3512391355340 Double critique: Hatchi et Hachiko monogatari débarquent en DVD et Blu-Ray

Synopsis: Pour Parker, professeur de musique à l’université, l’arrivée du chien Hatchi dans la famille fut un heureux événement. L’animal prit sa place auprès de chacun, mais c’est avec Parker qu’il passait le plus de temps. Chaque matin, le chien accompagnait son maître à la gare où il prenait son train, et chaque soir, l’animal venait l’y attendre. Cet attendrissant rituel rythmait la vie de tous ceux qui en étaient témoins… jusqu’au jour tragique où Parker ne revint pas. Hatchi continua à l’attendre. Il l’attendit chaque jour, jusqu’à la fin. À force de fidélité et de patience, l’animal devint non seulement une légende, mais il bouleversa tous ceux qui connurent son histoire.

Evidemment avec Richard Gere au casting nous ne sommes pas au Japon mais aux US…la transposition de l’histoire est réussi, le chien étant toujours un Akita (y’a intérêt) et son introduction dans l’histoire n’est pas miraculeuse…après tout, comment un chien japonais Akita va se retrouver dans les bras de Richard Gere…du coup c’est déjà un bon point pour le film. Pour le reste rien de bien exceptionnel, le remake respect à la lettre ou presque l’originale…Si le coté mélo du film est toujours là, on sent qu’il manque quelques choses à cette histoire…sans doute ce coté légende japonaise, mais le film n’est pas désagréable à regarder, il manque juste cette pointe d’exotisme (l’histoire vraie se passe au Japon au début du XXeme siècle). Le remake à tout de même le mérite de moderniser cette histoire et surtout mettre en avant cette légende.

La note: 5,5/10

Passons maintenant à l’autre film, le japonais, sortie en 1987 il a aussi droit à une sortie en DVD avec le sous titre: L’histoire vraie d’un chien fidèle…et oui Richard Gere n’est plus là du coup Bébé Hachi ne suffit pas ^^

Double critique: Hatchi et Hachiko monogatari débarquent en DVD et Blu-Ray3512391553227 Double critique: Hatchi et Hachiko monogatari débarquent en DVD et Blu-Ray

Dans ce film de Seijiro Koyama, on est bien au Japon et toute la magie de l’histoire cette fois présente. Chose que je n’avais jamais vu dans aucun film: il est recommandé par le ministère de l’éducation nationale, le préfet de Tokyo, la commission Parents-enfants…ce qui ne prouve rien de sa qualités cinématographique mais c’est tout de même impressionnant de voir que le film est si bien recommandé.

Synopsis: Professeur à l’université impériale de Tokyo, M. Ueno reçoit de la part d’un ami un jeune chiot. Malgré sa réticence à élever un chien, ce dernier tombe sous le charme de ce nouveau compagnon à quatre pattes. Chaque jour, Hachi accompagne son maître à la station de train et chaque soir, il se rend seul à la gare et attend son retour. Jusqu’au jour où le professeur ne revient pas. Mais qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, Hachi continue de se rendre à la gare, prêt à accueillir son maître…

Autant le dire tout de suite, et tuer le suspense qui n’existait pas vraiment, cette version est bien supérieur au remake américain. On est vraiment plongé dans l’histoire et l’Histoire, bien que datant de 1988 on se croirait presque en 1920 au Japon, l’ambiance est posé, et on plonge tout seul dans l’histoire qui passe ultra-rapidement. L’histoire est autant intéressante que l’univers du film. Petite entorse à l’histoire la mort du chien (bah oui faut bien qu’il meurt un jour) qui est plus mélodramatique dans le film que dans la réalité…mais rien de bien méchant et puis c’est un film, il faut bien rajouter une dose de larme…un très bon film pour tout ceux qui s’intéresse à cette histoire

La note: 7/10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X